Armoire grise

L’exemple typique de la vieille armoire de famille acquise par le biais d’une succession. Le meuble sentimental par excellence, celui dont on ne veut pas se séparer car il représente la personne aimée mais qui n’est plus.
C’est le déclic CAMAHE.

L’armoire qui a traversée les temps et les générations, un vestige du passé. Que faire avec ? Il n’était pas question de la cacher au garage.
Ceci n’est pas une fatalité si on se réfère aux clichés après transformation.
Une fois terminées les étapes de lessivage, rinçage, séchage et égrenage, il faut commencer à l’imprimer.

Puis vient le moment du questionnement. A quoi va-t-elle servir ? Dans quelle pièce l’accueillir ? A qui la marier ? Choisir de la fondre dans le décor ou bien la démarquer, c’est le dilemme, l’impasse intellectuelle. Alors je me souviens. Passer inaperçue n’est pas ce qu’elle souhaite la vieille dame.
Optons plutôt pour sa mise en avant avec un gris bleuté, solide, présent. La recherche du naturel pour créer une atmosphère sobre et sans complication qui évoque un mode de vie simple et authentique.

Dans cette transformation, rien de clinquant. Sa raison d’être, ce sont les bons moments passés ensemble, à partager, à cuisiner et à diner à ses côtés, à être ensemble tout simplement.

Sigride BOTIN

Tags:  armoire relooking