Béton brut

Comment parler déco sans parler béton ?
Matière très demandée depuis quelques années, le béton n’est pas un matériau naturel. Il existe de fortes disparités entre les marques concernant la composition.

Après une longue hésitation, j’ai décidé d’y consacrer une rubrique. Incontournable actuellement, son rendu mat et son registre minéral traduit sans aucun doute un besoin de retour aux sources. En effet, les couleurs ont ce pouvoir, qu’il s’agisse des tonalités végétales ou minérales, ces ambiances rassurent. Intemporel, résistant, le gris béton se marie avec toutes les matières et tous les tons, chauds ou froids.

Cependant, à l’exception de son caractère durable, il est compliqué de le défendre quand on parle environnement. Matériau composite, ce n’est pas tant les ingrédients qu’il contient (sable, gravier, ciment et eau) qui s’avèrent gênants, mais comme souvent se sont les adjuvants et l’énergie dépensée pour le fabriquer.
J’ai bien entendu parlé de bétons naturels formulés à base d’argile mais je n’ai pas encore testé. Je le ferai et vous tiendrai informés.
Il existe aussi depuis longtemps des bétons de chanvre ou de lin, mais les effets déco sont assez éloignés de ce que l’on connaît sous la dénomination « ciré ».
L’alternative vient peut-être du Brésil où des chercheurs travaillent sur une composition à base de fibres végétales et de matériaux recyclés. Encore en phase de développement, les bétons écologiques sont attendus pour bientôt.
Je fais confiance à mon fournisseur qui dans sa formulation a intégré une large part de chaux, c’est déjà ça !!!

Pourquoi sommes-nous tombés sous le charme de ce matériau ?
Au-delà de son aspect esthétique, il dépeint une palette infinie de formes, de teintes et de texture. Il permet souvent de structurer les espaces et convient tout particulièrement aux architectures contemporaines.
C’est une proposition résolument urbaine mais qui suivant certaines techniques d’application peut s’apparenter à certains rendus d’enduits à la chaux. Le jeu entre l’ombre et la lumière est un atout qu’ils partagent.

Revêtement robuste et étanche, il convient bien aux plans de travail et aux pièces d’eau, sur le sol comme sur les murs. Appliqué à la taloche, il révèlera avec simplicité les talents de son applicateur en termes de créativité.

Terminer votre travail en ponçant la surface (machine disque doux, voir disque à polir), c’est à ce moment précis que vous découvrirez votre œuvre.

Sigride BOTIN