Pochoir

Le pochoir est l’un des procédés décoratifs les plus simples. Vous pouvez le découper vous-même dans un carton rigide ou dans un film d’acétate, une radio médicale peut tout aussi bien convenir en mode récup.

Vous la poserez sur le support à l’endroit choisi puis vous appliquerez la peinture à la brosse, au bâton à l’huile, au rouleau ou à l’éponge. Le pochoir offre une multitude de possibilités en termes de motifs, de couleur et d’épaisseur. Voyez comme l’entrée de clé représentée apparaît tel un moulage plus vrai que nature. Pour reproduire cette proposition, j’ai simplement utilisé une pâte d’enduit prête à l’emploi disponible dans le commerce que j’ai recouvert d’une finition métal.

Un soupçon de poudre mélangée à de l’eau et on obtient une parfaite illusion. Pratique pour habiller des mobiliers « plats », donner du relief à des pièces manquant de charme. Idem pour la photo du porte-étiquette, c’est bien d’avoir dans ses tiroirs quelques pochoirs de base en cas d’urgence. Ils peuvent même devenir un secours quand l’inspiration vient à manquer.

Regardez comme le pochoir redonne vie à ce plateau de table. Les pochoirs « carreaux de ciment », très tendance, font partie des basiques. Appliqués sur une faïence, sur un plateau comme ici, ils trouvent leur place aussi sur des portes de placard, des nez de marche d’escalier, des murs, etc…

Sigride BOTIN