Concept

Un avant-après saisissant.
Qui aurait voulu chez soi ce bahut ancien en bois vernis chêne foncé ?
Pas facile à assumer quelque soit l’intérieur de son propriétaire, il fallait faire quelque chose pour redonner vie et panache à ce vieux monsieur.
L’opération transformation commence toujours par la même étape : un bon lessivage-rinçage. La toilette lui a fait du bien mais il n’a pas encore changé d’apparence. Une fois sec, je conseille toujours un égrenage rapide (10 à 15 mn) à la machine ou à l’huile de coude, ça fonctionne bien aussi. On utilisera plusieurs de types de grain de papier de verre (100 à 200), il ne faut pas rayer le support mais venir le « mater » : c’est-à-dire casser la brillance. Il doit devenir terne, ne plus refléter la lumière.

Pour les poignées et le démontage des charnières, c’est vous qui voyez. Il est tout à fait possible de les peindre (attention, bémol sur la durée de vie de la peinture), de les remplacer ou bien de simplement les conserver en l’état. Celles-ci ont un style mais je leur préfère des modèles plus « aériens » dirons-nous pour ne vexer personne.
La poignée, c’est l’accessoire relooking incontournable. Elle transforme, donne le nouveau style, c’est la touche personnalisation par excellence.
Je vous proposerai bientôt plusieurs modèles dans le menu ACCESSOIRES.

Etape suivante, la sous-couche d’impression du meuble qui prépare l’accroche. Au rouleau pour les parties plates et à la brosse rondes sur les arêtes, les moulures et les angles. Vous utiliserez ces mêmes outils pour les couches de finition en veillant de bien les rincer entre chaque couche.
Pour ce qui est du choix de la marque de peinture, j’utilise des produits écologiques, que je propose également à la vente (menu PRESTATIONS).

Dans le cas du bahut, c’est l’effet métal dont il est question.
Après la préparation de la pâte (mélange poudre d’alu + résine + liant), l’appliquer au platoir le plus lisse possible. Laisser sécher puis venir égrener à gros grains dans plusieurs sens si on veut réaliser ces bandes. Elles donnent le relief au plateau. La lumière du jour fait le reste suivant l’angle où on est placé pour le regarder : en face, à droite, à gauche, tête inclinée ou non, on ne verra pas les mêmes effets.
C’est la magie du métal !!!

Sigride BOTIN

Tags:  bahut alu brossé

Le pochoir est l’un des procédés décoratifs les plus simples. Vous pouvez le découper vous-même dans un carton rigide ou dans un film d’acétate, une radio médicale peut tout aussi bien convenir en mode récup.

Vous la poserez sur le support à l’endroit choisi puis vous appliquerez la peinture à la brosse, au bâton à l’huile, au rouleau ou à l’éponge. Le pochoir offre une multitude de possibilités en termes de motifs, de couleur et d’épaisseur. Voyez comme l’entrée de clé représentée apparaît tel un moulage plus vrai que nature. Pour reproduire cette proposition, j’ai simplement utilisé une pâte d’enduit prête à l’emploi disponible dans le commerce que j’ai recouvert d’une finition métal.

Un soupçon de poudre mélangée à de l’eau et on obtient une parfaite illusion. Pratique pour habiller des mobiliers « plats », donner du relief à des pièces manquant de charme. Idem pour la photo du porte-étiquette, c’est bien d’avoir dans ses tiroirs quelques pochoirs de base en cas d’urgence. Ils peuvent même devenir un secours quand l’inspiration vient à manquer.

Regardez comme le pochoir redonne vie à ce plateau de table. Les pochoirs « carreaux de ciment », très tendance, font partie des basiques. Appliqués sur une faïence, sur un plateau comme ici, ils trouvent leur place aussi sur des portes de placard, des nez de marche d’escalier, des murs, etc…

Sigride BOTIN

Tags:  pochoir decoration peinture